Texte composé à l’occasion de l’exposition Elham ETEMADI, Galerie Omnibus, art contemporain Besançon – Par Fabien Beuchet.

 

Si prégnants les artefacts de l’affect

Sont-ils, qu’au sein du présent ils injectent

Tantôt le diktat de la fracture du temps,

Tantôt le prédicat de la belle facture

De l’éternel Instant.

 

Qui les fosses en tertres mue

Inscrit du sage, de l’enfant, les fossettes

Tant à l’avers qu’au revers de ces nues

Qui de tout temps à tous âges

Tant enthousiasment…

Que prise l’on lâche…

Risettes esthètes.

 

Présent de passages

Paysage de présences,

Chacune de nos histoires

Souffre de cet asthme, attique de l’étant,

Qui l’existence en pitance grime…

C’est alors que lanterne

Poterne phare l’artiste nous tend,

Seuil de l’étang à l’être, un miroir.

 

 

Recueil de miroirs, de seuils

De cimes, Elham Etemadi expose,

Le présent propose …

Et ce tant en ce qu’il a de quotidien

Que d’exceptionnel ; de personnel

Que d’universel

 

Miniatures en expansion et

Broderies expressives d’un méridien

En constante évolution,

Elham Etemadi le présent signifie

Ainsi que celui-ci nous signe, nous inscrit :

Depuis la nuit des temps … aux nues de l’instant.

 

 

 

Elham Etemadi la vérité

De l’existence, de la vie, exemplifie

Selon le principe de réciprocité

Qui au quotidien nous fait passer du bruit

A la sonorité ;

Du cri à la vocalise,

Du fruit encore attaché

A sa dispersion toute fertilité.

 

Jouer … c’est vivre l’instant-clef,

C’est à chaque instant convier …

A ce que l’on lâche prise

A ce que l’on tisse des liens détachés

Plus que jamais en prise avec la réalité,

Puisqu’esthétique commune à toute l’humanité.

 

 

Prise lâcher est à la présence

Par essence toute place accorder …

Ainsi le fait que vous trouviez

A vous inscrire, vous signer

Aux côtés de tant de perspectives

Couleurs et lignes

Signifiera-t-il que vous aussi

Setâr et violoncelle

Aurez su faire concorder.

 

Héritages en devenir & Devenir en héritage,

Occidentiran, Iranoccident.

 

 

 

Issues d’un être en notre temps,

Les clefs d’un sol spontané aux couleurs

Lignes et perspectives se réinventant ;

Inter-lignes nous invitant à nous aussi

Nous réinventer au

Fil du cheminement de notre présent.

 

 

 

Fertiles terreaux tant en l’antan qu’en l’ici

Résidant, à notre tour donnons le la,

Puisqu’à Where is she ?, Elle est LA.

 

Fabien BEUCHET

Critique d’Art

 

 

 

 

elham etemadi à besançon, galerie omnibus art contemporain